You are currently viewing Rétrogaming et innovation
Jeu Planète Agile - Thierry Secqueville

Rétrogaming et innovation

Le rétrogaming peut désigner à la fois les jeux vidéo en tant que
dispositifs (cartouches, appareils…) qui ont plus de 10 ans, et
l’activité qui consiste à jouer avec.

Dossier Rétrogaming et innovation – PhD Julian Alvarez

Document PDF : http://www.inspe-lille-hdf.fr/IMG/pdf/p26_a_p28.pdf

Dans l’apprentissage avec le jeu (learning serious gaming), le concept de rétrogaming peut se révéler intéressant dans le cadre de l’accompagnement au changement des pratiques pédagogiques, (ludopédagogie, par ex.).

Tous les participants à des sessions d’apprentissage ludifiées ne sont pas nécessairement des joueurs ou d’anciens joueurs de jeu vidéo.

  • En termes de maniabilité, les jeux vidéos relevant du rétrogaming sont facile à utiliser pour les joueurs. En grande majorité, les commandes principales peuvent se résumer à 4 commandes de déplacement (touches de clavier, boutons, manette, joystick) et une touche « action » (utiliser, prendre, activer, choisir, tirer, etc. Les angles de vue disponibles (vue de dessus, de profil) facilitent l’utilisation des jeux de ce type (2D / 1D).
    Quelque soit la génération de joueurs, c’est simple à utiliser et rapide à maîtriser. Cette notion de simplicité en termes de maniabilité est importante pour permettre au plus grand nombre de participants aux sessions d’apprentissage ludifiées, et quelque soit leur génération, d’interagir facilement et rapidement avec le serious game.
  • Les designs graphiques pixélarisés sont déjà ancrés dans nos cultures contemporaines : jeux vidéo, pixel art, publicité, néo-pixel art (pop, geek, kitsch, .…), jeux sur téléphone mobile / smartphone, etc..
    A ce propos, la nature matricielle de la vision humaine apparaît comme un facteur favorisant, concernant spécialement la compression spatiale des représentations (2D / 1D). L’aspect ancrage culturel (type de jeu / design graphique) facilite également l’adoption par les participants à un nouveau serious game éducatif du type rétrogaming.
  • L’imperfection de représentation graphique facilite l’abstraction et incite à se concentrer sur le gameplay du jeu pédagogique.

Des applications web et logiciels « auteur » (souvent libres ou gratuits) permettent de créer ses propres jeux sérieux pédagogiques de type « rétrogaming ».

Depuis 2020, Certaines applications web (Gather.town, etc.) proposent un concept de plateforme pixélarisé 2D avec laquelle il est envisageable de développer des activités ludiques (escape game, jeu de plateau, jeu d’équipe, etc.). Ces plateformes sont orientées « gestion d’espaces » sous la forme de zones (intérieures, extérieures), de pièces et d’objets divers avec différents type d’interactivité. Avec ce type de plateforme, ce sont bien les compétences de game designer, de pédagogue et de créateur qui permettront de développer des jeux sérieux pour l’apprentissage ou des plateformes ludiques thématiques (Méga-jeu Planète Agile, Plateforme du DU APLJ, etc.)

Bien sur, il existe quelquefois des participants techno-résistants qu’il faudra identifier au plus tôt et accompagner (formateur, mentor, autre joueur, équipe, etc.). Un training level (niveau d’entrainement) permettra entre autres d’accompagner le joueur dans l’apprentissage des commandes, des outils de navigation et la découverte de l’univers ou du thème. Un training level intelligemment intégré dans le story telling, ou le scénario, du serious game permettra une immersion plus rapide des participants dans le jeu.

Alors, tentez l’aventure du rétrogaming pour votre prochain learning serious game.